Faire émerger collectivement un projet de reconversion s’appuyant sur les potentialités du territoire

L’Atelier des territoires proposé par la DGALN est un appui à la carte, adapté aux besoins des territoires.

  L'Atelier des territoires est un dispositif de la DGALN qui permet d'accompagner les collectivités locales dans l'émergence et la construction de projets territoriaux. Il vise notamment à soutenir les territoires peu outillés en ingénierie cherchant à développer des projets dans le cadre de la transition écologique.

🚀 Plus de détails !

L'Atelier des territoires permet d'accompagner les collectivités pour répondre à des problématiques complexes dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement, en valorisant les atouts locaux et en travaillant en partenariat avec tous les acteurs concernés (élus, collectivités, Etat, ingénierie territoriale, société civile, etc.) dans le cadre de la transition écologique et sociale.

→ L'appui proposé

A travers ce dispositif, la Direction Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) propose un soutien en ingénierie de projet. Elle met à disposition des collectivités, par le biais d’un accord-cadre, une équipe pluridisciplinaire composée de professionnels de l'urbanisme (architectes, urbanistes, paysagistes, programmistes, géographes, etc.) et mobilise son expertise technique interne.

La DGALN anime le dispositif au niveau national tandis que les DDT(M) ou DREAL mettent en place et pilotent l'Atelier au niveau local.

Depuis 2019, le dispositif Atelier à la carte, accessible sur sollicitation des collectivités, se décline en deux formats différents :

1) Atelier format local (durée : entre 8 et 12 mois et 3 sessions de travail sur site)

L'Atelier format local permet de définir avec l'ensemble des acteurs en présence une vision prospective et partagée pour l'avenir d'un territoire. Il débouche sur un plan guide stratégique à visée opérationnelle, se déclinant sous la forme d’une feuille de route qui définit les grands axes d'intervention et les actions clefs à mettre en place.

2) Atelier format flash (durée : 3 mois, une session de travail de 2/3 jours sur site)

L'Atelier format flash est le plus adapté aux projets de réhabilitation de friches, pour imaginer collectivement des pistes de reconversion.
C’est une démarche partenariale, souple et ponctuelle. L'intervention, resserrée dans le temps, a pour finalité de déclencher une dynamique locale à court terme. Ce format permet d'impliquer les acteurs et de travailler à une échelle très opérationnelle et circonscrite en faisant des liens avec des enjeux plus larges (résilience, transition écologique, coopération et cohésion territoriales, mobilités, accès aux services, croissance ou la décroissance démographiques). Il doit associer l'ingénierie locale existante pour que l'impulsion soit suivie d'effets.
La session d'atelier format flash sur site s'organise autour :

  • d'une visite collective du site,
  • d'une séance collective, dont l'animation est assurée par le prestataire et adaptée aux enjeux du territoire,
  • d’une phase de restitution avec la rédaction du livrable de synthèse.

Ces ateliers sont entièrement financés par la DGALN qui a retenu trois groupements de prestataires par le biais d'un accord-cadre. Le reste à charge pour la collectivité correspond uniquement à la logistique (visite sur place, restauration, etc.).

→ Conditions d'éligibilité

Les Ateliers des territoires "à la carte" sont plutôt organisés à l'échelle de l'intercommunalité, car ils couvrent de nombreux enjeux transversaux qui relèvent de sa compétence (aménagement, logement, mobilité, etc.). Cependant, un Atelier format flash pour réfléchir au devenir d'une friche peut être envisagé à une échelle communale (à partir d'une demande portée par la commune), à condition que l'EPCI soit associé au processus.

Pour être validée, une proposition d’atelier doit être accompagnée d’un courrier d’engagement de la collectivité et d’un courrier de soutien de la démarche par le Préfet.

⚡ Passez à l'action !

Les collectivités intéressées par le dispositif formulent une demande auprès des services de la DDT(M) et/ou de la DREAL en mobilisant un collectif d'acteurs locaux (les services déconcentrés de l'Etat assureront la maîtrise d'ouvrage en co-pilotage avec les collectivités locales bénéficiaires).

Les DDT(M) assurent ensuite la transmission à la DGALN des projets conçus préalablement en lien avec la collectivité, via une fiche de renseignements. S’ouvre alors un temps d’échange entre la DGALN et la DDT(M) afin de cibler les attendus et d’assurer l’adéquation avec le dispositif Atelier flash et avec les compétences mobilisées par le réseau de prestataires sélectionnés.

Les sollicitations d’atelier flash sont examinées au fil de l’eau, selon l’ordre d’arrivée, par le bureau des Stratégies territoriales de la DGALN / DHUP / AD1.
Trois vagues de sélection ont lieu durant l'année : celle de septembre 2022 est presque complète, la prochaine aura lieu début 2023.

→ Autres informations

Pour en savoir plus, consultez le site internet de l’Atelier des territoires ainsi que la plaquette qui détaille le dispositif et la fiche Aides-territoires sur le sujet.

  Un problème sur cette ressource ? Un doute, des questions ? N'hésitez pas à nous interpeller.

Anouk Jeanneau   Rédigé par Anouk Jeanneau

Crée 19 août 2022 et modifiée il y a 1 mois, 1 semaine.